La face cachée des apolitiques

Comme bien d’autres en Haute-Loire, Eric Dunis, maire de Roche-en-Régnier, s’est fendu d’une lettre à ses administrés. Il explique que “le vote de chacun sera décisif pour l’avenir [ … ] de notre commune…” Il poursuit: “je n’ai pas d’étiquette politique, ce qui compte d’abord, ce sont les actions concrètes pour … notre commune”. Il cite ensuite différentes réalisations sur la commune “avec l’aide financière de la Région”, mais aussi l’État et le Département. “Au-delà des clivages partisans, ce qui compte, ce sont les actions concrètes pour notre territoire” et “dans l’intérêt de notre commune, que le travail puisse continuer avec Laurent Wauquiez”. Et en bas de page, le coup de grâce: “vous pouvez faire une procuration sur procuration.wauquiez2021.fr”.

L’une de ses administrée “choquée par cette manipulation”, écrit-elle, lui a répondu. Sa lettre relève “une incohérence avec votre déclaration “je n’ai pas d’étiquette politique”. Pourquoi n’assumez-vous pas votre choix et votre parti-pris déclaré [… ] ? Choisir le candidat Wauquiez est un choix politique, pourquoi le renier ?” Elle poursuit avec :“la confusion entre la personne du candidat et sa fonction. M. Wauquiez, président de région a le pouvoir et les finances que la collectivité lui confie, il est le gestionnaire de l’argent de tous. Penser que les financements que la Région opère sont le fruit de sa générosité et de ses largesses relève d’un autre temps et pas d’un système démocratique. Cela signifierait que, comme au temps de la baronnie, le seigneur distribue à ses vassaux, …”

“Il y a de belles images de la vie politique, d’autres, en revanche, révèlent des pratiques de calculs et d’intérêt” conclue-t-elle. Et, phrase ô combien prémonitoire (la lettre est datée du 18 juin), elle ajoute: “les électeurs, par leur abstention, montrent qu’ils ne sont pas dupes”. Il s’avère que 49 % des électeurs de Roche-en-Régnier se sont abstenus.