Idéologie, programmes et RN

L’observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès met en ligne une étude sur la radicalité des candidats du RN aux élections régionales et départementales afin de contester l’affirmation d’un parti en pleine normalisation. A voir sur : https://jean-jaures.org/nos-productions/analyse-des-programmes-rn-aux-regionales-et-departementales . Les candidats RN n’ont aucun scrupule à proposer des actions juridiquement illégales : création de maisons d’arrêt (décision de l’Etat) ou “interdire l’usage des TER aux fraudeurs récidivistes”.

La sécurité ne figure aucunement au rang des prérogatives régionales. Cela n’empêche en aucune manière M. Wauquiez de mettre en avant, dans son programme, bien arrivé, lui, dans les boîtes aux lettres, la création d’une brigade régionale de sécurité. Certes, elle est pensée pour intervenir lors de tensions aux abords des lycées, des gares ou dans les transports, toutes structures sous responsabilité régionale. C’est un peu du copier/coller RN, non ?

Par ailleurs, un article à lire sur l’Obs du 27 mai 2021 [ https://www.nouvelobs.com/politique/20210526.OBS44490/apres-la-dediabolisation-la-banalisation-comment-marine-le-pen-se-rapproche-du-pouvoir.html ] pour comprendre comment le RN agit pour “rendre probable une hypothèse impensable il y a encore dix ans : sa victoire en 2022” (propos de Jérome Fourquet / IFOP).